Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
Code d'éthique art martial

Code d'éthique art martial


groupesToute l'association

Code d'éthique du pratiquant (Karatéka, Taï Jitsuka)

  • Je participe de mon plein gré, et non pour faire plaisir à mes parents ou à mes entraineurs
  • Je maîtrise mon tempérament, et j'utiise en tout temps un langage correct
  • Je respecte mes camarades d'entrainement comme mes "adversaires" de compétition en considérant chacun avec dignité
  • Je donne mon maximum à chaque instant
  • Je considère le dépassement de soi plus imporatnt que l'obtention d'une médaille
  • J'apprécie toutes les bonnes performances tant de mon équipe que de mes adversaires et j'en félicite les auteurs
  • Je me rappelle que les entraineurs, les officiels sont là pour m'aider. J'accepte toutes leurs décisions avec respect.
  • Je représente dignement mon dojo, mon équipe, ma région
  • Je refuse de ganer par des moyens illégaux

Code d'éthique des parents

Le sport possède un formidable potentiel comme contribution à la santé, à l'équilibre et au développement de la personne. Le bien-être et l'épanouissement de mon enfant constituent une priorité située au-delà de la performance et de la victoire sportive. En tant que parent, mes propos et comportement démontrent que:
  • Je comprends que mon enfant exerce un sport pour son plaisir et non pour le mien
  • Je respecte les entraineurs et leur travail qui est bénévole. Je reconnais aussi qu'ils sont les seuls habilités à diriger et encadrer l'équipe.
  • Je comprends la tâche difficile des arbitres et je respecte leurs décisions. J'exige un comportement similaire de mon enfant
  • Je considère la victoire comme un des plaisirs du sport, je dédramatise la défaite et je reconnais les erreurs comme faisant partie de l'apprentissage
  • J'accepte et respecte les limites de chaque enfant sur le tatamis. Je souligne l'effort plutôt que le victoire ou performance, et ce, pour tous
  • J'encourage mon enfant à développer ses habiletés, tout en reconnaisssant ses limites et en ne projetant pas d'ambition démesurée sur lui.
  • Je ne tolère, ni n'encourage la violence physique, verbale ou psychologique
  • Je m'efforce de connaître les réglements du Karaté et/ou du Taï Jitsu pour éviter que l'ignorance ne biaise mon jugement envers les décisions des entraineurs et officiels
  • Je ne vois pas ou ne compare pas les enfants sportifs comme des adultes sportifs
  • J'inculque à mon enfant des valeurs de respect, de discipline, d'effort et de loyauté
     

Code d'éthique des spectateurs

  • Je considère que les étudiants athlètes font du sport pour leur propre plaisir et non pas pour me divertir.
  • Je suis conscient que les étudiants ne sont pas des athlètes professionnels et qu'ils ne doivent pas être jugés ou comparés aux professionnels.
  • Je m’efforce de connaître les règlements du karaté pour éviter que l’ignorance ne biaise mon jugement envers les décisions des entraîneurs et des officiels.
  •  Je respecte toutes les décisions de l'arbitre et des juges, j'encourage les participants à faire de même.
  •  Je considère la victoire et la défaite comme une conséquence du plaisir de se mesurer aux autres.
  • J'accepte la victoire avec modestie sans ridiculiser l'adversaire.
  •  Je reconnais dignement la bonne performance de l'adversaire dans la défaite.
  •  Je ne ridiculise pas les erreurs des compétiteurs ou des officiels.
  •  Je condamne la violence sous toutes ses formes et je le fais savoir de façon appropriée aux entraîneurs et aux responsables de tournois.
  • J'encourage les compétiteurs de manière civilisée
  • Je me rappelle que je suis un modèle pour les enfants
  •  J'évite d'utiliser un langage incorrect ou de harceler les athlètes, les entraîneurs, les officiels, et les autres spectateurs.

 

CODE DE CONDUITE DU KARATEKA
 
L’HONNEUR : MEIYO
C’est la qualité essentielle. Nul ne peut se prétendre Budoka (Guerrier au sens noble du terme) s’il n’a pas une conduite honorable. Du sens de l’honneur découlent toutes les autres vertus.

Il exige le respect du code moral et la poursuite d’un idéal, de manière à toujours avoir un comportement digne et respectable. Il conditionne notre attitude et manière d’être vis à vis des autres.
 
LA FIDELITE : CHUJITSU
Il n’y a pas d’honneur sans fidélité et loyauté à l’égard de certains idéaux et de ceux qui les partagent. La fidélité symbolise la nécessité incontournable de tenir ses promesses et remplir ses engagements.
 
LA SINCERITE : SEIJITSU ou MAKOTO
La fidélité nécessite la sincérité dans les paroles et dans les actes. Le mensonge et l’équivoque engendrent la suspicion qui est la source de toutes les désunions.

En karaté – do, le salut est l’expression de cette sincérité, c’est le signe de celui qui ne déguise ni ses sentiments, ni ses pensées, de celui qui se sait authentique.
 
LE COURAGE : YUUKI ou YUUKAN
La force d’âme qui fait braver le danger et la souffrance s’appelle le courage. Ce courage qui nous pousse à faire respecter, en toutes circonstances, ce qui nous paraît juste, et qui nous permet, malgré nos peurs et nos craintes, d’affronter toutes les épreuves. La bravoure, l’ardeur et surtout la volonté sont les supports de ce courage.
 
LA BONTE et LA BIENVEILLANCE : SHINSETSU
La bonté et la bienveillance sont les marques de ce courage qui dénotent une haute humanité. Elles nous poussent à l’entraide, à être attentif à notre prochain et à notre environnement, à être respectueux de la vie.
 
LA MODESTIE et L’HUMILITE : KEN
La bonté et la bienveillance ne peuvent s’exprimer sincèrement sans modération dans l’appréciation de soi – même. Savoir être humble, exempt d’orgueil et de vanité, sans faux-semblant est le seul garant de la modestie.
 
LA DROITURE : TADASHI ou SEI
C’est suivre la ligne du devoir et ne jamais s’en écarter. Loyauté, honnêteté et sincérité sont les piliers de cette droiture. Elle nous permet de prendre sans aucune faiblesse une décision juste et raisonnable.
 
LE RESPECT : SONCHOO
La droiture engendre le respect à l’égard des autres et de la part des autres. La politesse est l’expression de ce respect dû à autrui quelles que soient ses qualités, ses faiblesses ou sa position sociale.
Savoir traiter les personnes et les choses avec déférence et respecter le sacré est le premier devoir d’un Budoka car cela permet d’éviter de nombreuses querelles et conflits.
 
LE CONTRÔLE DE SOI : SEIGYO
Cela doit être la qualité essentielle de toute ceinture noire. Il représente la possibilité de maîtriser nos sentiments, nos pulsions et de contrôler notre instinct.
C’est l’un des principaux objectifs de le pratique du Karaté – Do, car il conditionne toute notre efficacité. Le code d’honneur et de la morale traditionnelle enseignée dans le Karaté – Do est basé sur l’acquisition de cette maîtrise.

LES NEWS

Stage du 24 Septembre 2017 Taï Jitsu

il y a 3 semaines
groupesToute l'association
Publié par Philippe CAMUGLIA le 2017-09-26T16:10:37+0200

Élection de la commission nationale de Taï-JItsu

il y a 1 mois
groupesToute l'association
Publié par Philippe CAMUGLIA le 2017-09-13T15:04:30+0200

Reprise Taï Jitsu SAISON 2017-2018

il y a 1 mois
groupesToute l'association
Publié par Philippe CAMUGLIA le 2017-08-31T15:49:17+0200

RÉSULTATS

Aucun résultat à afficher.

PHOTOS

2017 07 01 Taï Jitsu Moyens2017 07 01 Taï Jitsu Moyens2017 07 01 Taï Jitsu Moyens2017 07 01 Taï Jitsu Moyens2017 07 01 Taï Jitsu Moyens

Manifestations à venir

28
janv.
2018-01-28T08:00:00+0100
2018-01-28T18:00:00+0100

Taï Jitsu : Coupe départementale...

11
févr.
2018-02-11T08:00:00+0100
2018-02-11T18:00:00+0100

Taï Jitsu : Coupe régionale...

18
mars
2018-03-18T00:00:00+0100
2018-03-18T00:00:00+0100

Taï Jitsu : Stage préparatif à...

24
mars
2018-03-24T14:00:00+0100
2018-03-24T17:00:00+0100

Taï Jitsu : Stage Expert Zone...

25
mars
2018-03-25T09:00:00+0200
2018-03-25T12:00:00+0200

Taï Jitsu : Stage Expert Zone...